La durée d’un jeu de capoeira

Artigo em português disponivel aqui  disponível A duração de um jogo de capoeira

Te rappelles-tu de ton premier jeu dans la ronde ?

 

Moi, j’en ai gardé un souvenir très vague.  On m’a appelé au pied du berimbau, je suis venu. On m’a dit de faire la roue, j’ai fait la roue. Une fois au milieu de la ronde, j’ai subi.

 

Les coups arrivent j’esquive, je tente de riposter. Les gestes sont imprécis et maladroits mais je continue quand même. On admire son partenaire de jeu faire des acrobaties, puis on reprend la ginga. Soudain, tout s’arrête, je serre la main et reprends ma place. Le jeu a duré en tout et pour tout 20 secondes.

 

Selon toi, vaut-il mieux parlé à 20 personnes durant 1 minute ou à 1 personne durant 20 minutes ? Note ta réponse dans les commentaires en bas de l’article, elle nous intéressera les lecteurs et moi. Fais le toute de suite et reprend la lecture.

 

Contre toute attente, je choisis la deuxième option. Je préfère prendre le risque de rater de bonnes interactions, de me priver de la diversité des échanges qui je n’en doute pas seront toutes enrichissantes.

 

Je préfère prendre le risque de passer à côté de l’accumulation de différentes discussions et échanger avec une seule personne pendant 20 minutes. Le choix peut paraître absurde, mais j’ai la conviction que cette décision me sera davantage profitable.

 

En 20 minutes, nous nous pouvons nous dire des choses que nous ne pourrions pas nous dire en 1 minute. Ce constat est évident. En 20 minutes, provoquer une discussion profonde sur n’importe quel sujet devient possible. En 20 minutes, apprendre à connaître une personne peut être envisageable.

 

Tu peux te renseigner sur ses origines, ses loisirs, ses occupations, ses centres d’intérêts. Une telle interaction ne nous laisse pas indifférent, elle nous oblige à nous impliquer davantage et à mettre du sien pour faire évoluer la conversation.

 

La capoeira, une langue?

 

 

Cette question nous amène à faire le parallèle avec la capoeira. Oui, la capoeira est un langage, un moyen d’expression et la ronde représente le lieu de discussion de tous les capoeiristes.

 

Tu dois finir ton jeu en ayant fini la conversation avec ton interlocuteur capoeiriste, content d’avoir partagé autant d’informations. La notion de longueur peut paraître abstraite pour toi mais te donner un chiffre précis serait absurde.

 

De nombreux paramètres peuvent influer sur la longueur du jeu comme le temps, si la ronde se déroule dans une salle de gymnase et que tu n’as qu’une heure pour faire la ronde. Le nombre de participants dans la ronde aussi doit être pris en compte, plus vous êtes nombreux et plus les jeux seront courts.

 

Néanmoins, pour te donner une idée, j’ai déjà assisté à des jeux de capoeira avoisinant les une heure ! Naturellement arriver à de telles performances requiert un minimum d’expérience en la matière, mais n’oublie pas à cœur vaillant rien d’impossible, ne te laisse pas impressionner par un tel chiffre, tu vaux mieux que ça.

 

Quid du jeu d’achat ? Continuons notre analogie avec le langage. Acheter le jeu serait l’acte de mettre fin à une discussion en cours pour en démarrer une autre.

 

Cela revient tout bonnement à couper la parole, un manquement aux règles de savoir-vivre. Pousser à l’extrême, le jeu d’achat se transforme en un flot ininterrompu de gestes et de mouvements qui certes, confère un dynamisme à la ronde mais condamne les capoeiristes à jouer de manière superficielle.

 

A la fin nous ressortons content d’avoir pu multiplier les jeux, mais frustré car nous n’avons pas été au bout des choses.

 

La capoeira a un début et n’a pas de fin. Entre dans la ronde en pensant que tu joueras pour l’éternité.

Laisse ton commentaire avant de partir