La hiérarchie des mouvements de capoeira

La hiérarchie des mouvements de capoeira

Temps de lecture:3min24

 

En France, les cours de capoeira sont indexés sur le calendrier scolaire. La saison débute en septembre et finit fin juin pour la majorité des groupes de capoeira.

Entre deux saisons, il vaut mieux ne pas arrêter totalement et maintenir une certaine activité. Il faut ce que j’appelle rester en mode veille.

Tous les appareils possèdent deux modes : celui où il est en marche et celui où il est en veille. En marche, l’activité de l’appareil est au maximum alors que pendant la veille on assure le strict minimum de telle sorte que l’appareil puisse fonctionner instantanément si on allume de nouveau.

 

Ton mode veille

A toi maintenant, de déterminer à quoi correspond ton mode veille. Si tu as des difficultés à le définir, je peux te donner quelques tuyaux.

Premièrement, impose-toi des routines journalières. Durant un temps imparti relativement court, entre 5 et 15min selon ton emploi du temps tu effectueras plusieurs répétitions d’un mouvement.

Tu peux tout aussi bien garder la fréquence de tes cours pendant l’année en modifiant uniquement l’intensité de ceux-ci.  Si tu pratiquais une fois par semaine, tu gardes le même rythme en travaillant en douceur.

Cela te permettra de maintenir ton niveau. Quand viendras la reprise tu ne ressentiras aucun signe de faiblesse.

Nous n’avons toujours pas répondu au quoi. Pour répondre au quoi, il faut établir une hiérarchie des mouvements.

Nous allons classer les mouvements de la capoeira par ordre d’utilisation et de fonctionnalité.

 

Le classement

5 Les acrobaties

Les acrobaties sont un plus indéniable dans ton jeu. Elles représentent le moyen le plus facile d’embellir ton jeu.

Néanmoins, ton jeu ne pas être composé uniquement de floreios (acrobaties en portugais) sinon tu ne fais plus de la capoeira mais de la gymnastique acrobatique.

C’est pourquoi nous allons le mettre en bas de l’échelle.

4 Les coups de pieds

Dans la capoeira on utilise principalement les jambes pour attaquer. Il faut travailler tes coups de pieds pour que tes jambes deviennent aussi légères et rapides que des flèches.

Rappelle-toi qu’il vaut mieux travailler 100 fois un coup de pied que 100 coups de pieds une fois.

3 Les quedas

Il n’existe qu’un seul remède contre les coups de pieds, ce sont les quedas. queda en portugais signifie un mouvement ayant pour action de faire tomber quelqu’un.

Les rasteiras, les bandas, les vingativas, les tesouros sont les principales quedas de la capoeira.

 

2 Les déplacements

La capoeira c’est la vie, et la vie est mouvement. Le mouvement nous différencie des morts. Dans la ronde il faut bouger en permanence, tu luttes pour contrôler le centre, atteindre le milieu, être au cœur du cercle.

Il va donc falloir se mouvoir avec intelligence et assurance.

1 La ginga

Pas de base de la capoeira, la ginga est la source de notre jeu. Elle constitue notre principale fondation.  Sans ginga il est impossible de faire de la capoeira. Si tu ne sais pas quoi travailler et que tu manques d’inspiration pendant tes entraînements. Ne réfléchis pas plus et travaille ta ginga.

La ginga est l’oxygène du capoeiriste.

 

De l’élégance par-dessus tout

La capoeira n’est pas une lutte agressive. Elle est bel est bien défensive. En entrant dans le cercle, le capoeiriste provoque son adversaire par sa décontraction et par une mollesse de façade. Son sang froid, lui permet de piquer au bon moment désarçonnant ainsi son adversaire. C’est en ça que réside l’élégance de la capoeira.

Laisse ton commentaire avant de partir