Faire de beaux jeux dans la roda de capoeira

Temps de lecture: 3min25

petite nouveauté, je te lis même l’article!

Réaliser des beaux jeux de capoeira

 

   La capoeira a plus de 3 siècles d’existence. Une existence marquée par des événements tragiques et violents qui l’ont rendu plus forte au fil des années.

  Au début du 20ème siècle, les « valentões » cèdent petit à petit leur place à une autre classe de capoeiriste soucieuse de l’image de la capoeira. 

  Le « Jogo da capoeira » se structure davantage, les maîtres instaurent des codes de conduite pour assurer le bon déroulement des jeux.

 

O jogo da capoeira

 

   Entrer dans une ronde de capoeira et jouer dedans consiste à enchaîner de beaux mouvements : c’est l’idée que j’avais de la capoeira en commençant.  

  Naturellement, pendant mes premières années je me suis focalisé sur les beaux mouvements de la capoeira : en majorité les acrobaties et les coups de pieds. 

  Une fois que j’avais acquis de nouveaux mouvements, je tentais de les effectuer dans la ronde. Plus j’en passais dans la ronde mieux c’était. J’apprenais même des suites de mouvements prêtes à l’emploi pour briller dans les rondes.

  Ma vision du jeu de la capoeira était biaisée car trop égocentrée. Au fond de moi, je savais que quelque chose allait mal mais je ne savais pas quoi.

 Un caillou dans une chaussure trop petit pour que l’on s’arrête de marcher mais qui nous gêne de plus en plus. Puis à un moment donné survient un déclic, où l’on décide enfin de s’arrêter et d’enlever ce maudit caillou.

 

L’élément déclencheur

 

  Ce déclic je l’ai eu en effectuant mon premier voyage au Brésil en 2009. Une expérience incroyable ! 29 jours passés dans le pays où la capoeira est né, baigné dans un climat si particulier où la capoeira se vit 24h/24.

 

  J’ai eu l’opportunité de jouer et de me confronter à différents styles de jeux. Jouer ainsi de manière intense m’a fait prendre conscience des limites de mon jeu.  Je jouais tout seul.

Je pense qu’il n’y a rien de pire qu’une personne qui ne t’écoute pas alors que tu lui parles ou même pire ! Elle fait quelque chose d’autre en même temps.

Dans la capoeira je faisais exactement la même chose. La beauté ne réside pas dans la nature du sujet mais dans son expression.

  Je vais réécrire cette phrase pour que tu comprennes bien car elle m’a été d’une aide capitale pour mieux jouer dans les rodas: La beauté ne réside pas dans la nature de l’objet mais dans son expression. 

   Faire de ton jeu une succession de jolies mouvements bien exécutés n’est pas la bonne façon de faire. Un jeu devient beau à partir du moment où tu réussis à être sur la même longueur d’onde que celui avec qui tu joues comme lors d’une discussion.

   Rappelle-toi de tes plus belles discussions, celles qui t’ont marqué et qui ont fait de toi l’homme ou la femme que tu es aujourd’hui. Il y a de fortes chances pour que ces discussions aient été profondes où chacun en est ressorti pleinement satisfait.

 

La beauté du jeu 

  En te focalisant sur la personne que tu as en face de toi, tu cesseras d’être obnubilé par quelle esquive ou quelle acrobatie tu dois faire. Tu seras libéré de tes doutes, de tes angoisses, de tes peurs et tu pourras enfin passer un bon moment.

C’est finalement de cette façon-là que tu pourras produire de beaux jeux de capoeira.

 

Laisse ton commentaire avant de partir