Capoeiristes OPTIMISER votre entraînement en évitant l’Effet accordéon

Artigo em português disponível aqui: Capoeiristas optimize seu treino evitando o Efeito acordeon

Traffic! Explication de l’effet Accordéon

Mardi dernier, je décide de prendre voiture pour aller voir mon grossiste, manque de chance,  je me retrouve dans un bouchon après seulement 10 minutes de conduite.

Derrière moi une voiture me klaxonne car je tente de conserver tant bien que mal ma embouteillagevitesse à 10 km/h. En face de moi, les voitures se précipitent pour s’insérer croyant que ma file va plus vite. Erreur fatale! Il est déjà trop tard lorsqu’ils se rendent compte de leur bévue. Sur les côtés, les motards slalomment entre les automobilistes. Mouhaha! Je n’arrête pas de m’amuser à chaque fois que je me retrouve dans une voiture.

Le phénomène des bouchons est très intéressant car d’après Tom Vanderbit, un citoyen américain auteur du livre « Traffic », il cite une des raisons majeurs qui cause les embouteillages: La plupart des conducteurs ne maintiennent pas une vitesse constante, ce qui inévitablement rend la circulation beaucoup moins lisse. Et on s’arrête, on redémarre en permanence!!

Maria e Salomé

Paradoxalement dans la capoeira cela arrive très souvent, prenons le cas de deux jeunes filles Maria et Salomé.

Ces deux amies commencent la capoeira le même jour mais adoptent des comportements totalement différents. Maria est ultra-motivée, participe à 4 cours par

2 capoeira girlsemaine, est présente à tous les stages et ne manque absolument aucune roda, une vraie bout en train.

Pendant ce temps là, Salomé est tout aussi passionnée, mais elle ne peut s’entraîner que 2 fois par semaine et se fixe une roda par quinzaine.

Maria progresse très rapidement, plutôt douée, elle gagne très vite confiance en elle tandis que Salomé a plus de mal et ne voit pas forcément les progrès qu’elle accomplit. Cependant, elle a la capoeira dans le sang! Son énergie n’est pas focalisée sur l’obtention de résultat, seul son objectif hebdomadaire compte.
Au bout d’un an, Maria décide d’arrêter la capoeira pour une autre activité qu’elle apprécie beaucoup le roller. Salomé décide de continuer en maintenant ses deux cours par semaine et une roda par quinzaine.

6 mois après, Maria revient car elle s’est lassé du roller, elle revient plus motivé que jamais aux entraînements de son maître de capoeira. En apercevant Salomé, elle se rend compte que celle-ci à beaucoup progresser, elle lui fait remarquer. Salomé est en joie. De nouveau après 3 mois seulement d’entraînement intensif, Maria décide sur un coup de tête de se consacrer pleinement à la peinture.
Salomé ne baisse pas les bras, il y a rien à faire! Elle réussit même à s’investir plus dans son groupe, son professeur apprécie sa fiabilité.
Deux ans après Maria est nostalgique, l’énergie de la roda, la mélodie du berimbau, les moments partagés durant les événements de capoeira lui manquent terriblement. elle aroda anime envie de se remettre à la capoeira et retourne auprès de son prof.

Maria constate encore une fois les progrès considérables que Salomé a effectués.

Salomé avance, Maria stagne. Tout comme l’automobiliste qui passe son temps à vouloir doubler Maria s’arrête, reprend, puis arrête de nouveau redémarre de nouveau pendant que Salomé avance len-te-ment, parfois beaucoup rapidement, et ralentit dés que nécessaire sans jamais s’arrêter.

 

Ne te fais pas avoir, le plus dur n’est pas de commencer mais de ne jamais s’arrêter.

Une réflexion sur « Capoeiristes OPTIMISER votre entraînement en évitant l’Effet accordéon »

Laisse ton commentaire avant de partir