La décompostion des mouvements de capoeira en élément simple

Dans cet article je vais répondre à une question que m’a posée Fanny de Lille. Sa question est la suivante : « Comment travailler pour vaincre certaines appréhensions qui m’empêchent de réussir à faire certains mouvements basiques comme le macaco*. Je ne trouve pas d’éducatif qui m’aide à me décoincer »

Il est tout à fait normal d’avoir certaines appréhensions avant d’exécuter un mouvement, en particulier les acrobaties car nous ne savons jamais si l’atterrissage sera réussi ou pas. La méthode pour réussir à dépasser cette limite est assez triviale.

 

Découper les mouvements de capoeira  en plusieurs briques

 

En découpant le mouvement en plusieurs étapes tu pourras petit à petit te sentir à l’aise avec celui-ci. Fais autant de découpage que nécessaire le seul aspect important est de sélectionner des étapes à la fois facile à réaliser et avec une difficulté surmontable pour te stimuler un minimum. De cette façon,  tu apprendras à réaliser le geste final sans trop d’effort 😉

Prenons l’exemple du macaco :

Le macaco est un floreio* qui demande agilité et souplesse. Il sera plus facile à exécuter si tu développes ces deux aspects là.

  • Commence tout d’abord par bien t’échauffer et t’étirer
  • Mime le départ du macaco. Tu es accroupi au sol en appui sur le bol du pied, les deux mains sont à plat sur le sol entre tes deux pieds. Puis tu envoies un bras en l’air pour le poser ta main derrière toi et en même temps tu lèves ton bassin, tes pieds décollent légèrement du sol.
  • Dans cette 3 ème étape on débute avec les mêmes actions que la précédente étape, le deuxième bras va lui aussi suivre le premier. On décolle franchement les pieds du sol, le bassin se lève aussi et si on le peut on essaie de se mettre en bananeira*.
  • Une fois en position bananeira, il ne reste plus qu’à utiliser l’inertie du corps pour atterrir debout !

 

Dans cet exemple, j’ai décidé de découper le macaco en 4 étapes, j’aurai très bien pu en faire 2 voire 10 ! Ce qui est fondamental ici est que le découpage soit le plus optimale possible : Ni trop compliqué, ni trop simple 😉 Aide toi te professeur pour que vous puissiez ensemble trouver le découpage adéquat

 

La digestion

Faisons un parallèle avec la digestion, j’ai développé une passion pour la physiologie du corps humain et lorsque nous nous intéressons au système digestif, on note que la décomposition en élément simple est un procédé que nous effectuons depuis toujours 😉

 

Le système digestif est un ensemble d’organes qui permettent de casser en plusieurs morceaux les aliments que nous introduisons dans notre bouche à travers une série de processus mécaniques et chimiques. Chaque morceau sera réutilisé pour nourrir chaque cellule de notre corps humains.

Les glucides → glucose, fructose ou galactose

Les protides → acides aminés

Les Lipides → acides gras

Sans oublier les minéraux, les vitamines et les enzymes J

 

La digestion demande énormément d’énergie à notre corps. Elle peut s’étaler de 30 min à plusieurs heures selon la composition et la qualité de la nourriture que nous ingérons.

Tout l’enjeu sera de privilégier les aliments facile à digérer et riches en éléments nutritifs pour notre corps. A l’inverse, il faudra éviter tous les aliments pénible à digérer pour économiser un maximum d’énergie pour la régénération des organes, les divers processus cognitifs…

 

Si comme Fanny tu as d’autres questions, des doutes, n’hésite pas, il suffit de cliquer ICI.

 

Lexique

Macaco : macaque , geste acrobatique à mi-chemin entre le flip et la roue

Floreio : Acrobatie

Bananeira : bananier

Laisse ton commentaire avant de partir