Bien chanter (partie 1)

Artigo disponível em português aqui  Cantar bem parte 1

Que tu sois soliste ou choriste, bien chanter est capital pour maintenir une bonne énergie dans la ronde. Le chant couplé à un orchestre de haute qualité permet aux joueurs au centre de la ronde de se surpasser.

 

 Un petit peu d’anatomie…

 

Une bonne connaissance des organes mis en jeu lors du chant te permettra de mieux comprendre la phonation et d’améliorer tes capacités vocales.

L’appareil phonatoire est divisé en trois parties.

  •  l’appareil respiratoire
  •  le larynx
  •  la région bucco-pharyngée

 

L’appareil respiratoire est composé d’une cage thoracique qui permet de protéger les poumons. Le diaphragme, le muscle responsable de l’expiration et de l’inspiration se trouve juste en dessous des poumons. La trachée, les bronches et les bronchioles sont les voies où circulent l’air inspiré et expiré.

 

Le larynx est un ensemble de muscles et de cartilages osseux, c’est dans le larynx que sont localisées les cordes vocales ! L’espace entre les cordes vocales est appelé la glotte.

La région bucco-pharyngée comprend le pharynx, carrefour entre les voies digestives et respiratoires, le palais, la langue, la bouche et le nez.

 

…Et de physiologie

 

L’appareil respiratoire joue un rôle primordial dans notre corps. En effet, Le corps résiste plutôt bien en cas d’absence de nourriture, assez mal en cas de pénurie d’eau, mais sans air, nous ne pouvons tenir que quelques minutes !

Il est ce que l’on pourrait appeler la soufflerie du corps humain. C’est elle qui va fournir la quantité d’air suffisant afin d’émettre un son

 

  On considère le larynx comme étant le vibrateur du système, sous l’effet de la pression du souffle pulmonaire les cordes vocales vont laisser passer un peu d’air. Après le passage de l’air, sa pression diminue entraînant ainsi la fermeture de la glotte.

Ce cycle se perpétue justifiant ainsi le terme de vibration des cordes vocales. On pourrait assimiler ce phénomène à une valve qui régule le flux d’air pulmonaire à intervalle régulier

 

Cependant le son glottique est encore incomplet, c’est à ce moment-là que les organes supra-laryngé prennent le relais pour enrichir le son.

Les résonateurs vont amplifier ou à l’inverse atténuer les fréquences des vibrations émises par les cordes vocales.  Ils sont au nombre de quatre :

  • Pharynx
  • Cavités nasales
  • Cavités buccales
  • Cavité labiale

Le palais, les dents et la langue modulent par la suite les ondes sonores des résonateurs supra-laryngés. Chaque phonème correspond à une position et une forme bien précise des modulateurs.

J’ai effectué ce schéma pour que tu puisses y voir un peu plus clair. Il récapitule les notions abordées dans cet article.

tableau bien chanter

 

En savoir plus 

Fonctionnement acoustique de l’appareil vocal humain, Université de Lausanne

Cours d’acoustique de Claude Gabriel 

 

 

Laisse ton commentaire avant de partir