Le régime alimentaire le plus adapté pour la capoeira

Le régime du capoeiriste 

Les 3 piliers du capoeiriste 

 

Les 3 piliers du capoeiristes sont:

  • l’entraînement 
  • la roda 
  • l’alimentation

  L’alimentation est un des principaux garants de notre bonne santé. Cette dernière est absolument nécessaire si nous souhaitons jouer la capoeira le plus longtemps possible.

 

Le régime alimentaire 

 

Dans la vidéo situé en dessous je te présente les avantages et les défauts des différents régimes suivants: 

  • carné et par extension les régimes surprotéinés (légumineuses)
  • à base de céréales 
  • Régime basé sur les produits laitiers 
  • Régime basé sur les fruits et les légumes 

A la fin de cette vidéo du découvriras quelle régime est le plus adapté pour toi. 

Ressources 

 

  Pour ceux qui souhaitent aller plus loin et en savoir davantage sur la nutrition je te mets en lien quelques articles scientifiques. La plupart sont en anglais mais avec Google Translate tu pourras traduire les articles sans problème! 

 

Article sur le mythe de la combinaison des protéines

https://nutritionfacts.org/video/the-protein-combining-myth/

 

Le lait de vache et les os 

https://nutritionfacts.org/video/is-milk-good-for-our-bones/

 

Quels types de protéines sont bonnes pour nos reins

https://nutritionfacts.org/video/which-type-of-protein-is-better-for-our-kidneys/

 

Quels fruits augmentent le bonheur?

https://nutritionfacts.org/video/foods-increase-happiness/

 

Les 7 qualités du capoeiriste

Les 7 qualités du capoeiriste

Temps de lecture: 5min30.

C’est nouveau! je te lis l’article.

Quels sont les qualités d’un bon capoeiriste ?

 

S’il y avait un modèle à suivre dans le monde de la capoeira. S’il y avait un idéal vers lequel tous devraient tendre lequel serait-il?

 

Le monde de la capoeira est un monde qui évolue sans cesse. Les gens, les jeux, la composition de la bateria changent mais l’essence reste la même.

 

Nous avons à la fois une transformation de la capoeira dans le temps et dans l’espace.

 

Elle est temporelle car au fil des siècles la capoeira a eu plusieurs visages. Tantôt violente, tantôt guerrière, quelquefois folklorique et parfois plus académique.

 

Elle est géographique dans la mesure où les foyers où la capoeira est apparue ont vu éclore des styles différents.

 

La capoeira pratiquée en Europe par exemple ou bien dans d’ autres pays américains n’est pas appréhendée de la même manière.

 

Malgré ces différences, se cachent des points de convergence parmi toutes ces expressions de la capoeira.

 

  Des critères qui permettent de qualifier ce qu’est un capoeiriste.

 

 

 

Passons-les en revue mais avant de commencer je dois te prévenir d’une chose.

 

Ceci n’est pas une check-list que tu dois lire en repérant quelle qualité tu possèdes et lesquelles tu n’as pas encore.

 

Tu dois chaque jour travailler sur ses points et chercher à t’améliorer sans cesse !

 

Créativité

Beaucoup l’oublient malheureusement mais la créativité est la qualité première du capoeiriste.

 

Pense aux premiers capoeiristes qui ont développé celle-ci. Comment sans créativité auraient-ils pu dissimuler cette lutte comme ils l’ont fait ?

 

Comment sans créativité auraient-ils fait pour ne pas éveiller les soupçons de leurs ennemis ?

 

La capoeira est un jeu, un dialogue, une pièce de théâtre où chacun doit sortir son meilleur jeu d’acteur.

 

La roda est notre espace d’expression, notre scène.

 

Apprendre vite

Apprendre c’est faire des erreurs. C’est la façon la plus rapide et la plus efficace.

 

“Cair e levantar” expression très appréciée des capoeiristes qui signifie tomber et se relever. Elle reflète exactement cette idée là.

 

Beaucoup se focalise sur la chute or le plus important est de se relever le plus vite possible.  C’est de cette façon que tu cerneras tes points faibles et donc travailler dessus pour les effacer.

En plus de cela, quand le capoeiriste tombe, il tombe bien ! Demande à Vinicius de Moraes il en sait quelque chose!

 

Désensibilisation

 

La désensibilisation se fait sur 2 plans

 

Le premier est le plan physique. La version extrême de cette désensibilisation est le capoeiriste Besouro Manganga, connu pour avoir le corps fermé.

 

Le second est sur le plan mental. Peu importe ce que les gens disent tu continues de suivre un seul et même leitmotiv.

 

Mestre Bimba a passé sa vie à mettre au point une lutte plus efficace que la capoeira qu’il avait apprise qu’il a appelé lutte régional bahianaise.

 

Mestre Pastinha n’avait qu’un seul mot d’ordre préservé la tradition de la capoeira Angola. Il ne l’a pas créée mais il l’a dénommée ainsi et de nombreux capoeiristes aujourd’hui reprennent cette expression.

 

Mestre Camisa a fondé le groupe qui possède le plus de capoeiriste dans le monde : Abada Capoeira. Une leçon en termes d’organisation et d’expansion

 

Goût de l’effort

 

Tout ce qui est facile n’a pas de valeur. Fuis cela tu n’en as pas besoin.

 

Privilégie les quêtes difficiles aux quêtes express. Sur le long terme ces choses-là perdurent et ont beaucoup plus de valeur.

 

Etre en 1ère en ligne 

 

Un bon capoeiriste se doit d’être en 1ère ligne en tout. Donner l’énergie lors des rondes, prêter main forte à son maître, prendre soin de ses élèves, s’occuper des instruments.

 

Prend exemple sur les grands chefs de guerre : César, Alexandre le Grand, Charlemagne entre autres.

 

Ces combattants étaient toujours en 1ere ligne lors des combats. Ils se levaient les premiers et se couchaient les derniers. Ils prenaient soin de leurs soldats et de leurs équipements.

 

C’est la même chose pour le capoeiriste !

 

S’entourer des meilleurs

 

Les bons capoeiristes ont le don pour s’entourer des meilleurs.

 

Ils ne recherchent pas des vassaux mais forment des disciples qui pourront les surpasser un jour.

 

Ceci est possible car le capoeiriste et ses élèves sont liés par la même philosophie et la même culture.

 

Concentration et Focalisation

 

 

Nous sommes dans un monde où il est de plus en plus difficile de garder son attention.

 

Ne fais pas comme tout le monde reste focalisé sur les fondamentaux de ton groupe ou ceux qu’inculquent ton maître.

 

Mark Twain disait à partir du moment où tu te retrouves à faire comme tout le monde, c’est le moment de s’arrêter et de se remettre en cause.

 

Par définition tout ce que fait la moyenne est médiocre, fade et insipide. Les gens moyens tenteront de te dissuader de revenir parmi eux d’où l’importance d’être extrêmement concentré en tout temps, dans la ronde comme à l’extérieur de celle-ci, durant tes entraînements et au quotidien.

 

 

 

 

 

 

 

Faire de beaux jeux dans la roda de capoeira

Temps de lecture: 3min25

petite nouveauté, je te lis même l’article!

Réaliser des beaux jeux de capoeira

 

   La capoeira a plus de 3 siècles d’existence. Une existence marquée par des événements tragiques et violents qui l’ont rendu plus forte au fil des années.

  Au début du 20ème siècle, les « valentões » cèdent petit à petit leur place à une autre classe de capoeiriste soucieuse de l’image de la capoeira. 

  Le « Jogo da capoeira » se structure davantage, les maîtres instaurent des codes de conduite pour assurer le bon déroulement des jeux.

 

O jogo da capoeira

 

   Entrer dans une ronde de capoeira et jouer dedans consiste à enchaîner de beaux mouvements : c’est l’idée que j’avais de la capoeira en commençant.  

  Naturellement, pendant mes premières années je me suis focalisé sur les beaux mouvements de la capoeira : en majorité les acrobaties et les coups de pieds. 

  Une fois que j’avais acquis de nouveaux mouvements, je tentais de les effectuer dans la ronde. Plus j’en passais dans la ronde mieux c’était. J’apprenais même des suites de mouvements prêtes à l’emploi pour briller dans les rondes.

  Ma vision du jeu de la capoeira était biaisée car trop égocentrée. Au fond de moi, je savais que quelque chose allait mal mais je ne savais pas quoi.

 Un caillou dans une chaussure trop petit pour que l’on s’arrête de marcher mais qui nous gêne de plus en plus. Puis à un moment donné survient un déclic, où l’on décide enfin de s’arrêter et d’enlever ce maudit caillou.

 

L’élément déclencheur

 

  Ce déclic je l’ai eu en effectuant mon premier voyage au Brésil en 2009. Une expérience incroyable ! 29 jours passés dans le pays où la capoeira est né, baigné dans un climat si particulier où la capoeira se vit 24h/24.

 

  J’ai eu l’opportunité de jouer et de me confronter à différents styles de jeux. Jouer ainsi de manière intense m’a fait prendre conscience des limites de mon jeu.  Je jouais tout seul.

Je pense qu’il n’y a rien de pire qu’une personne qui ne t’écoute pas alors que tu lui parles ou même pire ! Elle fait quelque chose d’autre en même temps.

Dans la capoeira je faisais exactement la même chose. La beauté ne réside pas dans la nature du sujet mais dans son expression.

  Je vais réécrire cette phrase pour que tu comprennes bien car elle m’a été d’une aide capitale pour mieux jouer dans les rodas: La beauté ne réside pas dans la nature de l’objet mais dans son expression. 

   Faire de ton jeu une succession de jolies mouvements bien exécutés n’est pas la bonne façon de faire. Un jeu devient beau à partir du moment où tu réussis à être sur la même longueur d’onde que celui avec qui tu joues comme lors d’une discussion.

   Rappelle-toi de tes plus belles discussions, celles qui t’ont marqué et qui ont fait de toi l’homme ou la femme que tu es aujourd’hui. Il y a de fortes chances pour que ces discussions aient été profondes où chacun en est ressorti pleinement satisfait.

 

La beauté du jeu 

  En te focalisant sur la personne que tu as en face de toi, tu cesseras d’être obnubilé par quelle esquive ou quelle acrobatie tu dois faire. Tu seras libéré de tes doutes, de tes angoisses, de tes peurs et tu pourras enfin passer un bon moment.

C’est finalement de cette façon-là que tu pourras produire de beaux jeux de capoeira.

 

3 exercices pour bien chanter dans la ronde de capoeira

  3 exercices pour bien chanter dans la ronde de capoeira

Le résumé de cette vidéo se trouve juste en dessous de celle ci.

Elle concentre les points essentiels a retenir.

Pourquoi certaines personnes n’arrivent pas à bien chanter dans la ronde?

Il est probable que tu sois dans ce cas là d’ailleurs.

Il se passe la chose suivante: ta voix est bloquée, aucun son ne semble vouloir sortir.

Pourtant, je suis pratiquement sûr que lorsque tu es tout seul ou en petit comité ce blocage ne survient pas.

Ce phénomène est dû à la fois à un manque de pratique et à une certaine appréhension.

3 Exercices

  • Respiration

3 niveaux de respiration

-nasale

-thoracique

-ventrale

 

Pour le chant il faut travailler la respiration ventrale afin d’avoir un flux d’air puissant et constant.

 

Le premier exercice consiste à inspirer par le nez pendant 8 secondes puis expirer par le nez pendant 8 secondes.

 

A l’inspiration ton ventre se gonfle, à l’expiration il se dégonfle. Pose la main contre ton ventre pour ressentir les mouvements de ton ventre.

 

  • Le verre d’eau

Dans cet exercice, munis toi d’un verre d’eau. Souffle à la surface de l’eau le plus longtemps possible.

En soufflant des ondes vont se former et se propager du centre vers la paroi du verre.

Le but est de produire le maximum d’ondes.

  •  Paille + verre d’eau

Introduis une paille dans ton verre d’eau. Souffle dans la paille.

Des bulles vont apparaître !

Pense à vider ton souffle le plus lentement possible pour travailler l’endurance de ton diaphragme.

20 secondes est un bon début si tu débutes.

 

Surtout n’oublie pas cela…

Après ces exercices, n’oublie pas de chanter! C’est en prenant l’habitude de chanter que tu réussiras à chanter convenablement pendant la ronde de capoeira.

Les 100 mots les plus utilisés en portugais

Les 100 mots les plus utilisés en portugais

Version pdf téléchargeable en cliquant sur le lien suivant 100 mots les plus utilisés en portugais

 

1à10

o/a  le/la

 

de de

 

em en

 

e et

 

que que/quoi
ser  être (permanent)

 

um un

 

por par/ à travers

 

a la/pour/à

 

não non

 

11 à 20

com avec

 

se si

 

ter avoir

 

o seu / a sua ton/ta/son/sa

 

como comme

 

estar être (temporaire)

 

mais plus

 

eu je

 

mas mais

 

este ce (proche de moi)

 

21 à 30

poder pouvoir

 

ele il

 

ou ou

 

fazer faire

 

ir aller

 

esse ce (proche de toi)

 

outro autre

 

muito très/beaucoup

 

il y a

 

todo tout

 

31 à  40

dizer dire

 

déjà

 

ano année

 

quando quand

 

dar donner

 

também aussi

 

mesmo même

 

entre entre

 

ela elle

 

ver voir

 

41 à 50

o meu mon

 

dois deux

 

até jusqu’à

 

ainda encore

 

aquele cet

 

dia jour

 

isso cela

 

vez fois/tour

 

saber savoir/connaître

 

grande grand

 

51 à 60

seulement

 

sem sans

 

algum quelqu’un

 

sobre  à propos/sur

 

querer vouloir

 

depois après

 

primeiro premier

 

ficar rester

 

dever devoir

 

novo nouveau/neuf/jeune

 

61 à 70

onde

 

passar passer

 

lhe lui/le/la

 

vir venir

 

bem bien/bon

 

porque parce que/ pourquoi

 

assim ainsi/comme ça/ de cette façon

 

coisa chose

 

tempo temps

 

quem qui

 

71 à 80

 

tudo tout

 

homem homme

 

casa maison

 

então alors

 

segundo second/selon

 

agora maintenant

 

sempre toujours/encore
vida vie

 

pessoa personne

 

nem ni

 

81 à 90

país pais

 

qual quel

 

pouco un peu

 

você tu

 

  là-bas/là

 

chegar arriver

 

forma forme

 

parte partie

 

estado état

 

governo gouvernement

 

91 à 100

maior plus grand

 

bom bon

 

caso cas/affaire

 

aqui ici (près de moi)

 

trabalho travail

 

falar parler

 

nosso notre

 

apenas seulement/ à peine

 

hoje aujourd’hui

 

deixar laisser/quitter

Kit de démarrage du portugais

Kit de démarrage du portugais

Les 12 phrases 

  A la manière de Giuseppe Mezzofanti, nous allons utilisé un série de phrases nous permettant d’avoir les bases du portugais. 

Pour en savoir plus, clique ici puis reviens. 

  Ces douze phrases constitueront un socle te permettant d’élaborer tes propres phrases. 

   Prends le temps de bien mémoriser ces phrases en les répétant autant de fois que possible. Notamment les 4 dernières, nous verrons à la fin de l’article en quoi elles sont utiles.

Dans le livre de Timothy Ferriss, The Four Hour Chief, ces 12 phrases sont en anglais. 

J’ai pris soin de traduire ces sentences en français et en portugais bien sûr. 

 

 

La pomme est rouge.  A maçã é vermelha 

C’est la pomme de Jean. É a maçã de João 

Je donne la pomme à Jean. Eu dou a maçã a João 

Nous lui donnons la pomme. Damos para ele a maçã 

Il la donne à Jean. Ela dá-a para João 

Elle la lui donne. Ela dá-lha 

La pomme est-elle rouge ? A maçã é vermelha? 

Les pommes sont rouges. As maçãs são vermelhas 

J’ai mangé la pomme. Eu comi a maçã 

Je dois la lui donner. Eu tenho que dar-lha  

Je veux la lui donner. Eu quero dar-lha 

Je vais savoir demain. Vou saber amanhã 

Je ne peux pas manger la pomme. Eu não posso comer a maçã 

 

Commentaires

Le Verbe dar peut être suivi de la préposition « a » et « para ». La traduction es la même cependant seul  le sens sera modifié. En employant « a » le don temporaire, avec « para » le don est définitif.

L’emploi des pronoms personnels est assez compliqué, comme dans toute les langues d’ailleurs ! 

Lha est une contraction de lhe(lui) et de a (la) 

L’emploi du pronom personnel (Eu vôcé,ele/ela, nós,eles/elas) n’est pas obligatoire contrairement à la langue de Molière.

Dans les 4 dernières phrases apparaissent les verbes modaux. 

Ter que , querer, ir, poder  En apprenant la conjugaison de ces 4 verbes tu pourras exprimer un bon nombre d’idées sans avoir à connaître la conjugaison de tous les verbes que tu emploieras. C’est un excellent moyen de verbaliser tes pensées et tes émotions quand tu seras en pleine discussion, au restaurant, à l’aéroport, au magasin…

Pourquoi la capoeira est si complexe?

Pourquoi la capoeira est si complexe ?

La vie est composé de 3 phases :
  • Enfance
  • Adolescence
  • l’âge adulte
  Durant l’enfance, notre vision du monde  est restreinte. On se lève, maman nous donne à manger, on joue ensuite on dort et cela recommence. Aucune contrainte mis a part celle de suivre ses parents et de leur obéir.
   L’adolescence est une étape de transition pendant laquelle le corps se transforme considérablement. Jour après jour, l’adolescent s’émancipe et gagne en autonomie.
 Puis vient l’âge adulte, où il est maintenant un être accompli prêt à faire aux difficultés de la vie. A chaque étape de notre existence, notre vision du monde change.

Vision du monde

  Le monde qui nous paraissait parfait et idyllique dévoile peu à peu ses imperfections. Certains s’en accommodent et  ferment les yeux. Les autres veulent satisfaire leur curiosité et savoir d’où viennent ces imperfections et pourquoi elles sont là.

 Grandir n’est pas vivre avec des certitudes bien au contraire. Grandir c’est se faire a l’idée que le monde est incertain. Tout peut arriver n’importe quand et à n’importe quel moment.
Notre unique but est d’être prêt. Prêt a faire face à l’imprévu.
« Passar bem passar mal tudo na vida é passar »  Que ça se passe bien ou mal tout dans la vie n’est que passage.
 Nous vivons dans une stabilité plus que précaire. Chaque jour nous assurons tant bien que mal nos besoins primaires comme celui de boire, manger, vivre en sécurité avec l’espoir que demain sera un jour aussi paisible qu’aujourd’hui.
  Notre monde se caractérise donc par son instabilité et son imprévisibilité. En même temps, il est d’une résilience et d’une efficacité hors du commun. La nature résume à elle seule cette idée là.
Ses cycles sont parfaitement rodés. La notion de déchets est absente dans la nature, en effet, chaque composante a une fonction correctement définie, une raison d’être.
De cette dualité naît la complexité du monde.

La ronde de capoeira

  Les anciens disent que la ronde de capoeira est l’allégorie du monde. C’est pour cela que nous sommes disposés en cercle où chaque jeu naît de la bateria  (l’orchestre ) plus précisément au pied du berimbau.

  L’essence du jeu de la capoeira est intimement lié avec la bateria.  La forme du jeu dépendra des deux capoeiristes qui se font face.  Chacun d’eux se distinguent par leur vécu, leur expérience et leur humeur.
  Toute situation rencontrée dans la ronde de capoeira constitue un apprentissage de la vie. La ronde de capoeira outrepasse le simple fait de se dégourdir les jambes. Elle se transforme en un véritable outil de développement de soi permettant par la suite de mieux comprendre les autres en entrant en empathie avec eux.
  La capoeira ne cessera d’être complexe tout comme le monde ne cessera de l’être lui aussi. C’est pour cela que nous développons des systèmes permettant aux gens d’avoir un cadre dans lequel ils peuvent évoluer convenablement.
  La capoeira possède aussi ses propres cadres permettant aux capoeiristes de jouer, de « vadiar » dans la ronde de capoeira. Ces cadres nous guident et nous accompagnent, ils  nous (re)donnent de l’assurance, de la confiance pour se sentir bien puis, dans le futur, aller en explorer d’autres.

Analyse de jeu: Mestre João Grande et João Pequeno

    Analyse de jeu – Mestre João Grande et Mestre João Pequeno

Tu peux te diriger directement en bas de l’article pour visionner la vidéo!

Contexte

Lieu: Etats-Unis, Washington DC, Evènement organisé par le Mestre Cobra Mansa, co-fondateur de la Fondation Internationale de Capoeira Angola (FICA)

  • Les deux capoeiristes João Pequeno e João Grande sont deux amis de longues dates
  • Citation de Pastinha: Ils seront les grands capoeiristes du futur et pour cela j’ai travaillé et lutté avec eux et pour eux. Ils seront maîtres, pas des professeurs sans aucune préparation come il en existe par ici et qui sont là pour détruire notre tradition qui est si belle. A ces garçons j’ai enseigné tout ce que je sais, même le saut du chat

Au pied du berimbau

  • João Grande donne le gunga puis chante « Devagar, devagarinho »
  • Ce dernier fait de grands gestes, il est debout
  • Le maitre João Pequeno est calme, observateur, prêt

 

Au centre du cercle

  • Notons l’intelligence des deux capoeiristes le jeu est posé, sans précipitation en harmonie avec l’orchestre et le chant
  • La température va commencer à monter! La capoeira est un jeu de provocation, il faut pousser l’autre à commettre une erreur

Péripéties

  • João Grande(JG) reçoit une cabeçada
  • Il félicite João Pequeno (JP) et l’invite à faire le tour du monde.
  • Le public exulte
  • Chamada de João Grande
  • João Pequeno sort en au com rolé, impressionant pour son âge. Il a  81ans !!
  • Le public s’anime, les capoeiristes aussi
  • J.G feinte Joao Pequeno en simulant un rabo de arraia
  • J.P contre et c’est parti pour un jeu de questions réponses

Fin du jeu

  • Le jeu se termine comme il a commencé par l’ovation du public. Un immense respect se dégage entre les deux capoeiristes et les personnes présentes dans la ronde

Comment gagner en souplesse

Comment s’assouplir

J’ai toujours rêvé d’être souple, d’avoir le grand écart à la Jean Claude Van Damme. Le souci est que dans ma famille personne n’est souple, ni ne pense à le devenir un jour.

Les gens dans mon entourage me disait que la souplesse se perd avec l’âge si on ne commençait pas très tôt une activité permettant de la garder.

Je conservais malgré tout cette envie en moi. En 2004, je commence la capoeira et viennent les premiers progrès, puis je décide de prendre des cours de yoga quelques années plus tard. J’en viens même à m’imposer des séances à domicile.

Malgré tous mes efforts et ma bonne volonté, les résultats n’étaient pas la hauteur de mes espérances. Je m’étais même résigné à mon sort.

Le bout du tunnel

Un jour, j’ai pris conscience que la voie que j’avais emprunté n’était pas la bonne. Il en existait une autre, peu connue, que j’emprunte en ce moment et qui fait l’objet d’un nouveau défi que je me suis lancé. Il suffit de regarder la vidéo juste en bas…

 

Les grands capoeiristes sont des missionnaires