La Capoeira en 7 points

Artigo em português disponível aqui: A capoeira em 7 pontos

capoeira en 7 points

Lutte

 La capoeira est par essence une lutte, les mouvements que l’on rencontre ont été pensés pour mettre hors d’état de nuire toute personne qui essaie de porter atteinte à l’intégrité physique du capoeiriste.

Une réponse qui s’est avéré très utile face aux esclavagistes durant la période coloniale au Brésil.

D’un autre côté  la capoeira est aussi une lutte interne. Elle représente un duel contre soi, pour chaque jour être mieux que la veille tant sur le plan physique que sur le plan spirituel.

 

 Danse

Le pas de base, la Ginga, nous met immédiatement la puce à l’oreille. Elle se caractérise par un balancement plus ou moins rapide. Le mouvement des bras est plus ou moins prononcé selon le toque joué par le berimbau.

Ce simulacre de danse a permis aux capoeiristes de ne pas éveiller les soupçons, permettant ainsi à la capoeira de se renforcer davantage.

 

Art

On définit également la capoeira comme étant un art martial.

La capoeira englobe un ensemble de technique de combat permettant au pratiquant d’atteindre la maîtrise de soi-même quelle que soit la situation, durant ou à l’extérieur de la roda.

Le côté artistique de la capoeira nous oblige en permanence à effectuer les mouvements avec beauté tout en ayant des « lois » imposés : jouer en fonction de la bateria, le respect de son adversaire…

 

Culture

La capoeira est unique car elle a été créée par les esclaves venus d’Afrique, sur le sol brésilien avec une influence des tribus autochtones.

Ce mélange de culture  fait de la capoeira une discipline unique. Cette richesse est notable dans les paroles des musiques où l’on retrouve beaucoup de mots provenant du tupi-guarani*.

D’ailleurs le mot capoeira lui-même est issu du tupi-guarani

 

Thérapie

Si elle est pratiquée de manière régulière, la capoeira est une excellente gymnastique corporelle.

La capoeira sollicite tous les muscles du corps humain, est joué près du sol debout et dans les airs!

Elle convient à tous les âges, et pour preuve! Nous avons encore des maîtres très âgés qui pratiquent encore la capoeira

 

Philosophie

Etymologiquement, le mot philosophie signifie « qui aime la sagesse ». Le maître Pastinha a énormément oeuvré pour rendre les lettres de noblesse à la capoeira.

Elle n’est plus seulement devenue une activité pratiquée par les « malandros *» et les vagabonds. La classe moyenne puis la majorité de la population brésilienne ont reconsidéré la valeur de la capoeira.

 

École

A l’origine, l’école est le temps libre consacré à l’apprentissage, pour se cultiver en opposition au travail où l’on y consacre du temps par nécessité.

De nos jours, énormément de groupes de capoeira ont pris conscience de la facilité à laquelle la capoeira pouvait apprendre des notions simples aux enfants comme les valeurs qui fondent une société : le respect, la camaraderie, l’ordre…

 

Lexique 

tupi guarani: langages des tribus amérindiennes

malandros : voyous, mauvais garçon

Que FAIRE dans la roda?

Artigo disponível em português aqui:  Que fazer dentro da roda?

La ronde de capoeira est un espace compliqué à définir. Elle est source de multiples interrogations pour le profane et à l’inverse, est constituée d’une suite logique d’actions pour l’initié.

Cependant, beaucoup de questions demeurent pour le jeune apprenti. Que suis-je censé faire ? Quel est l’objectif ? A quoi ça sert ? Autant de questions que nous tenterons d’élucider. Car Effectivement, il est bien beau de savoir rentrer dans la roda, mais après ? cf. http://vouvadiar.com/comment-rentrer-dans-nimporte-quelle-ronde/

Nous avons coutume de dire que les deux protagonistes « jouent » la capoeira. De ce fait, ils se considèrent comme camarades. Il n’y a ni vainqueur ni perdant dans le jeu de la capoeira. Nous pouvons distinguer 3 parties à l’intérieur même du jogo*, étudions les un à un

 

Le début

pé do berimbau   Au commencement, les deux capoeiristes font leur révérence au berimbau. Traditionnellement, ce geste est une marque de respect envers le berimbau qui est le maître de la ronde et une manière de montrer que l’on va scrupuleusement jouer conformément au toque qu’il va jouer.

Ensuite les joueurs se saluent, ils sont toujours accroupies au pied du berimbau et quittent cette zone pour démarrer le jogo de capoeira.

 

Le milieu

Chaque capoeiriste possède une personnalité qui lui est propre, celle-ci va transparaître dans sa ginga, ses déplacements, ses attaques, ses acrobaties ainsi que ses esquives. Lorsque tu joueras dans la ronde tu devras prendre tous ces éléments en compte pour pouvoir dialoguer avec lui.

   L’échange

discussion    La capoeira est une discussion sans fin. Une conversation entre deux camarades, un dialogue entre deux étrangers, Une causette de bon vieux amis, une dispute entre amoureux, chaque jeu peut être interpréter de plusieurs façons.

Le capoeiriste est éloquent, sait manier le verbe pour construire des phrases, répondre et questionner jusqu’à ce que le dialogue tourne au monologue et prenne fin.

En utilisant les mouvements de capoeira que t’aura enseigné ton maitre ou ton professeur, tu pourras discuter avec n’importe quel capoeiriste, d’où l’importance de maîtriser tes mouvements pour être bien compris.

Tu devras faire attention car certains savent bien dissimuler leur personnalité, ceux-là sont des capoeiristes d’exception ! On les appelle les mandingueiros, ce n’est pas tout le monde qui peut prétendre à ce titre. Ainsi, il va falloir être sur tes gardes mais sans trop en faire non plus, car le mandingueiro mènera la discussion où il voudra sans que tu ne t’en rendes compte.

Stratégies et tactiques

echecs  La capoeira partage beaucoup de points communs avec les échecs. En 2007, durant un stage, le maître Joao de Deus, qui était à l’époque professeur a eu une phrase qui m’a percutée le jour où il l’a prononcé:

« Le capoeiriste doit à tout prix occuper le centre de la roda, c’est comme lorsque vous voulez assiégez une ville vous devez occuper le centre de la ville de la ville et non la périphérie. »

Cette sentence peut paraître évidente mais encore aujourd’hui j’ai tendance à la répéter tellement elle est simple et limpide.

Figure toi qu’aux échecs c’est la même chose ! Plus de 80% des joueurs qui contrôlent le centre aux échecs sont sûrs de remporter la victoire. Aux échecs on distingue la stratégie, la vision sur le long terme  et la tactique qui est la vision à court terme.

Durant le jeu de capoeira tu dois stratégiser en fonction de tes capacités physiques, mentales et psychiques et de celles de ton partenaire de jeu, pour mettre en place des actions qui te permettront de maîtriser le centre de la roda.

 

Fin du jeu

La fin du jeu peut être déclenchée par l’appel du berimbau, et dans ce cas tu es obligé d’y répondre en te dirigeant vers lui et en saluant ton camarade.

Maintenant si le berimbau n’a pas sonné la fin du jogo, vous êtes libres de mettre fin au jeu et ce peut importe la raison. Vous pourrez ensuite sortir tranquillement par où vous êtes entrés.

 

 

Lexique:

jogo: jeu en portugais

Comment rentrer dans N’IMPORTE quelle ronde ?

Artigo disponivel em português aqui Como entrar em qualquer roda

Nous allons discuter d’un sujet assez technique donc n’hésite pas à poser tes questions directement dans les commentaires en bas. Maintenant, tu sais comment maîtriser sa peur. Si tu doutes c’est que tu n’as probablement pas lu cet article http://vouvadiar.com/jai-peur-de-rentrer-dans-la-roda/  dans  ce cas je t’invite à le lire tout de suite avant de poursuivre la lecture 😉

Avant même te rendre à une ronde de capoeira, tu dois un minimum te renseigner chez qui tu vas. Il est inutile de faire une enquête détaillée!!  Savoir qui est l’hôte de la ronde et le nom du groupe qui t’accueille est le strict minimum. Connaître les personnes qui composent le groupe, leur nombre, leur histoire est un plus non négligeable.

Je fais la distinction entre trois types de roda*

  • les rondes de capoeira regional
  • Les rondes de capoeira angola
  • les rondes de rues

Cas 1: les rondes de capoeira regional et de capoeira (ni regional, ni angola)

roda de capoeira Dans les rondes de capoeira (ni angola, ni regional), l’orchestre est généralement composé de trois berimbaus d’un atabaque et d’un ou deux pandeiros.

Le berimbau gunga est celui qui commande la roda,  c’est donc lui qui gérera la ronde. Pour entrer dans ces rondes tu dois être en uniforme blanc, abada et t-shirt avec le logo de ton groupe et jouer avec ou sans chaussures selon les recommandations de l’organisateur. Le jeu d’achat est permis si le gunga l’autorise

Dans les groupes de capoeira regional qui suivent rigoureusement l’enseignement du Maître Bimba*, l’orchestre est  composé d’un berimbau et de deux pandeiros. La tenue ne change mais le jeu d’achat n’est pas permis… ou du moins du peu que j’en ai vu. Pour la petite anecdote, la seule fois où j’ai réellement joué avec ce type de bateria*, c’était à l’académie du Maitre Nenel* en 2013.

Il y a beaucoup plus de chances que tu tombes sur des rondes du premier type 😉

Cas 2: Les rondes de capoeira angola

roda de angola Lorsque je visite des groupes d’Angola je fais beaucoup plus attention à ma tenue. Les angoleiros* de manière générale répètent souvent cette phrase: Il faut que tu  finisses un jeu de capoeira sans te salir et sans salir ton camarade. C’est pour ça que c’est la seule catégorie de capoeiristes qui peuvent jouer de la capoeira en costume trois pièces!! Donc si tu veux pouvoir rentrer dans leur ronde, viens en costard…  estou brincando kkkk*

De manière générale, un pantalon noir, des chaussures et un t-shirt suffisamment large pour être enfilé suffisent. Il est probable qu’un code vestimentaire te soit demandé, très souvent on pourra te demander de venir tout en blanc. ,

Evite l’abada et privilégie plutôt un pantalon ample. J’insiste sur l’habillement parce que certains n’hésiteront pas à t’exclure de la ronde si tu n’es pas correctement habillé.

La bateria des groupes d’Angola est globalement la même trois berimbaus, gunga medio e viola, un atabaque, un agogo, un  reco reco, un pandeiro. Comme tu peux t’en douter c’est le gunga qui commande aussi. L’avantage des rondes d’Angola c’est que tu es quasiment sûr de faire un jeu!

J’ai même poussé le bouchon assez loin une fois et suis arrivé 4 min avant que la ronde finisse. Figure toi que le maître a insisté pour que je vienne jouer  haha mais bon ce ne sont pas des choses à faire!!

Cepêndant je te dois te mettre en garde car un jeu peut durer de une a cinq minutes dans ces rondes là, il va falloir être endurant.

Cas n°3: les rondes de rue

ronde de rue Dans une ronde de rue c’est autre histoire, la tenue vestimentaire est plus souple mais cela ne veut pas dire qu’il faut s’habiller n’importe comment tout de même !! Tu devras être beaucoup plus alerte dans ces rondes là car tout peut arriver, tous les styles de capoeira se rencontrent . Il faudra alors être suffisamment attentif pour savoir si les jeux d’achats sont autorisés ou pas, tout dépendra de la personne qui tient le berimbau gunga.

 

Astuces pour être sûr de rentrer

Si tu manques un peu d’assurance, je te recommande de commencer par des rondes où il y a très peu de personnes. Au moins tu es sûr de jouer et pourras petit à petit gagner en assurance. 😉

Néanmoins il est bon de te lancer quelques challenges en tentant de rentrer dans des rondes beaucoup plus grosses. Selon moi, il y a deux moments qui vont maximiser des chances de pouvoir jouer dans la ronde. Ce conseil s’applique majoritairement dans les cas1 et cas 3 que l’on a vu précédemment.

Le premier moment se situe en début de roda, c’est un instant où généralement beaucoup de capoeiristes hésitent à jouer. La majorité des personnes ne sont pas réellement dans la ronde, ne sont pas encore échauffé, se demandent si leur corde est bien mise, si leur pantalon est bien repassé ou pas , réfléchissent à ce qu’ils vont manger après la ronde… Bref, mille et une raison qui te laisse le champ libre pour aller jouer

Ensuite un bon moment pour rentrer est d’y aller après un jeu absolument incroyable, le genre de jeu où les gens crient parce qu’un tel s’est pris une rasteira* mais l’autre s’est réceptionné de justesse en queda de rins* puis a enchaîné avec un pião de cabeça*.

C’est typiquement après ce genre de jeu qu’il faut jouer car toute la ronde se demande si ce qu’ils ont vu est vrai et ce laps de temps te permettra de te glisser au pied du berimbau pour aller. Tu l’as compris il faut être opportuniste !!

Te voilà maintenant armer pour aller dans n’importe quelle ronde. Envoie cet article aux personnes qui souhaitent rentrer dans les rondes en toutes circonstances et commentent cet article! Axé !

 

Lexique: 

roda: ronde en portugais

Maître Bimba : créateur de la capoeira régionale

bateria : orchestre en portugais

Maître Nenel: Fils du maître Bimba

estou brincando: je plaisante en portugais

kkkk: rires

rasteira: mouvement déséquilibrant

queda de rins et pião de cabeça: mouvements acrobatiques

9 raisons de consommer des jus de légumes QUOTIDIENNEMENT

Les jus de légumes sont devenus pour moi une habitude, au même titre que le brossage des dents, elle participe à mon hygiène de vie quotidienne.

Voilà un petit peu plus d’un an que Laurent et moi te proposons des jus lors des évènements de capoeira. Ces jus sont réalisés sur place avec des fruits et légumes frais et locaux. Quels en sont les bienfaits et quels changements peuvent ils t’apporter au jour le jour ? Voici les réponses à tes interrogations.

 

1.Le goût

cest bon   Ce premier argument peut paraître assez bateau et évident mais il est à mon sens très important de le figurer. Je consomme avant tout des jus parce que c’est bon!!! Je maîtrise la composition du jus que je veux réaliser et cela en fonction de mes attentes et de mes humeurs du moment. Si je souhaite un jus au goût prononcé je vais composer un jus avec une majorité de crucifères ou bien même ajouté du gingembre ou de l’ail . A l’inverse si je suis novice je vais commencer dans ce cas avec des légumes racines (carotte, betterave), voire même ajouter quelques fruits pour adoucir ma préparation.

2.Des jus uniques!

uniqueEn réalisant mes jus je peux me permettre de mélanger des ingrédients que je ne retrouve nul par ailleurs! Cette liberté me permet d’avoir des associations extraordinaires: fenouil et carotte, betterave et raisins, épinard orange et céleri branche pour ne citer que ces mélanges. Chaque jus est une création  unique.

 

3.Ne surcharge pas l’organisme

ballonementContrairement au smoothie, qui se réalise à l’aide d’un blender, on extrait le jus à l’aide d’un extracteur de jus. Ce dernier va séparer le jus d’un côté et les fibres de l’autre. Alors qu’avec un blender, on conserve les fibres d’où la texture onctueuse. La  différence se ressent notamment lors de la digestion, une aide précieuse pour les personnes ayant des intestins paresseux.

 

4.Apport en minéraux

Les jus de légumes contiennent une quantité considérable de minéraux biodisponibles, autrement dit facilement assimilables par notre corps. Nous sommes des organismes vivants hétérotrophes et donc nous dépendons des arbres et végétaux pour obtenir notre matière organique et minérale. C’est pourquoi nous ne devons pas chercher nos minéraux dans les eaux minérales car elles ne sont pas exploitables par nos cellules.

 

5.Permet une meilleure hydratation

hydratatuionLa richesse minérale des jus contribue à une meilleure hydratation du corps humain. Non négligeable après un entraînement de capoeira 😉

 

6.Une bonne façon de faire consommer des légumes aux enfants

enfant jusEt oui ! Il fallait y penser mais c’est une excellente manière d’habituer vos enfants à consommer des légumes. Sois créatif et fais les participer à la conception des jus! Joue avec les différentes couleurs. Tu n’imagines pas à quel point ils seront ravis :))

 

7. Améliore la régénération des tissus musculaires

regenere  Cet apport constant de micronutriments va contribuer à renforcer ton ossature, régénérer les différents tissus de ton corps  et améliorer la capacité de fonctionnement de tes glandes et organes. Que de bonheur!!

8.Excellente source d’acides aminés

Les jus verts sont sources d’acides aminés inestimables et facilement assimilables, une véritable aubaine pour nous, capoeiristes qui avons besoin d’avoir des muscles souples et solides  pour pratiquer notre art. Ne les négliger surtout pas!

 

9.Nos légumes n’ont jamais été aussi pauvres en micronutriments

  Plusieurs études ont montré que les fruits et légumes produits de nos jours ont perdu énormément en minéraux et oligo-éléments. Ces faits ne sont pas très étonnants quand on s’intéresse à l’état de santé de nos terres cultivables, elles n’ont jamais été aussi appauvries et aussi polluées qu’aujourd’hui. Un véritable problème qui peut être en partie résolu par la consommation régulière de jus de légumes.

 

 

J’ai peur de rentrer dans la roda!!

Artigo disponível em português Tenho medo de entrar na roda 

peur  Qui n’a jamais ressenti ce sentiment une fois dans la roda. Que l’on vienne de commencer ou que l’on ait beaucoup d’années de pratique, tout le monde a ressenti cette hésitation, ce moment de doute où l’on se demande ce que l’on va bien pouvoir faire au milieu de la ronde.

Je suis nul, je ne sais rien faire. Je ne suis pas encore prêt, je préfère attendre je rentrerai la fois prochaine. Autant d’excuses que l’on se répète pour ne pas se jeter à l’eau.

 

 

Définition                                                   definition

Il faut que tu saches que je suis aussi passé par là. D’ailleurs la majorité des capoeiristes passent par là. Car la peur est un sentiment que nous partageons tous. Mais qu’est-ce que la peur au juste ???

La peur n’est ni positive, ni négative. Elle est juste un marqueur psychologique indiquant que nous sommes en situation de danger, de stress intense qui a des répercussions sur les processus physiologiques du corps humain.

Typiquement, tu peux ressentir une boule au ventre, être crispé, trembler, respirer de plus en plus vite ou même être littéralement tétanisé. En cas de stress, on dit que le système nerveux sympathique, communément appelé système lutte ou fuite, a le dessus sur le système nerveux parasympathique, appelé au système du calme et contact.

 

 

 dompterDompte ta peur

Peut-on supprimer la peur ? Non, l’objectif ici n’est pas de supprimer cette peur coûte que coûte mais au contraire de l’analyser, de l’apprivoiser puis de la dompter afin que tu puisses jouer dans la ronde dans de meilleures conditions. Car en effet, un beau jeu de capoeira ne peut se pratiquer que si nous sommes d’abord en harmonie avec nous-même.

Pour commencer, prends un papier et un stylo. Et note les raisons pour lesquelles tu as peur. Tu peux même le partager dans les commentaires pour que les autres en profite ;). Ensuite demande-toi si ces raisons représentent un réel danger !! Ce petit temps de réflexion te permettras de dédramatiser le fait de rentrer dans la ronde et en prime tu auras le privilège de faire partie des 20% qui feront le petit exercice que je te demande!

Prenons un exemple concret, quand j’ai commencé la capoeira, il y a 11ans de ça maintenant. Je n’osais pas rentrer car je pensais ne pas être à la hauteur. Est-ce un réel danger pour ma personne ? Absolument pas sauf peut-être pour mon ego kkkk. Mais  à force de regarder les autres jouer, s’amuser, prendre du plaisir on finit par oublier notre crainte du départ.

Tout l’enjeu est là, réussir à focaliser son esprit sur autre chose que sur nos peurs.

 

 

Capoeiristes OPTIMISER votre entraînement en évitant l’Effet accordéon

Artigo em português disponível aqui: Capoeiristas optimize seu treino evitando o Efeito acordeon

Traffic! Explication de l’effet Accordéon

Mardi dernier, je décide de prendre voiture pour aller voir mon grossiste, manque de chance,  je me retrouve dans un bouchon après seulement 10 minutes de conduite.

Derrière moi une voiture me klaxonne car je tente de conserver tant bien que mal ma embouteillagevitesse à 10 km/h. En face de moi, les voitures se précipitent pour s’insérer croyant que ma file va plus vite. Erreur fatale! Il est déjà trop tard lorsqu’ils se rendent compte de leur bévue. Sur les côtés, les motards slalomment entre les automobilistes. Mouhaha! Je n’arrête pas de m’amuser à chaque fois que je me retrouve dans une voiture.

Le phénomène des bouchons est très intéressant car d’après Tom Vanderbit, un citoyen américain auteur du livre « Traffic », il cite une des raisons majeurs qui cause les embouteillages: La plupart des conducteurs ne maintiennent pas une vitesse constante, ce qui inévitablement rend la circulation beaucoup moins lisse. Et on s’arrête, on redémarre en permanence!!

Maria e Salomé

Paradoxalement dans la capoeira cela arrive très souvent, prenons le cas de deux jeunes filles Maria et Salomé.

Ces deux amies commencent la capoeira le même jour mais adoptent des comportements totalement différents. Maria est ultra-motivée, participe à 4 cours par

2 capoeira girlsemaine, est présente à tous les stages et ne manque absolument aucune roda, une vraie bout en train.

Pendant ce temps là, Salomé est tout aussi passionnée, mais elle ne peut s’entraîner que 2 fois par semaine et se fixe une roda par quinzaine.

Maria progresse très rapidement, plutôt douée, elle gagne très vite confiance en elle tandis que Salomé a plus de mal et ne voit pas forcément les progrès qu’elle accomplit. Cependant, elle a la capoeira dans le sang! Son énergie n’est pas focalisée sur l’obtention de résultat, seul son objectif hebdomadaire compte.
Au bout d’un an, Maria décide d’arrêter la capoeira pour une autre activité qu’elle apprécie beaucoup le roller. Salomé décide de continuer en maintenant ses deux cours par semaine et une roda par quinzaine.

6 mois après, Maria revient car elle s’est lassé du roller, elle revient plus motivé que jamais aux entraînements de son maître de capoeira. En apercevant Salomé, elle se rend compte que celle-ci à beaucoup progresser, elle lui fait remarquer. Salomé est en joie. De nouveau après 3 mois seulement d’entraînement intensif, Maria décide sur un coup de tête de se consacrer pleinement à la peinture.
Salomé ne baisse pas les bras, il y a rien à faire! Elle réussit même à s’investir plus dans son groupe, son professeur apprécie sa fiabilité.
Deux ans après Maria est nostalgique, l’énergie de la roda, la mélodie du berimbau, les moments partagés durant les événements de capoeira lui manquent terriblement. elle aroda anime envie de se remettre à la capoeira et retourne auprès de son prof.

Maria constate encore une fois les progrès considérables que Salomé a effectués.

Salomé avance, Maria stagne. Tout comme l’automobiliste qui passe son temps à vouloir doubler Maria s’arrête, reprend, puis arrête de nouveau redémarre de nouveau pendant que Salomé avance len-te-ment, parfois beaucoup rapidement, et ralentit dés que nécessaire sans jamais s’arrêter.

 

Ne te fais pas avoir, le plus dur n’est pas de commencer mais de ne jamais s’arrêter.

Les 3 aliments que vos enfants NE doivent PAS consommer AVANT l’entraînement

 

Début septembre de l’année 2010, je relève le défi de donner les cours aux enfants. Une première pour moi, qui n’ai à ce stade administré des cours uniquement aux adultes !

 

Cette expérience m’a appris une chose essentielle : Je devais capter l’attention des enfants à tout prix ! Un enfant qui n’est pas à votre écoute, distrait par la texture du sol, occupé à rongé ses ongles, préoccupé car sa maman a oublié de lui dire au revoir  ou je ne sais quel raison encore est un enfant qui va nuire au bon déroulement du cours de capoeira

enfantagite

 

Pour éviter cela, j’ai dû travailler dur sur moi-même, modifier ma manière d’enseigner de communiquer avec les enfants. Cependant, j’avais beau faire tous les efforts du monde, changer d’angle d’approche, essayer les conseils que d’autres capoeiristes me donnaient, il manquait une donnée que je n’avais pas.

donneemanquante

C’est ainsi que j’ai réalisé que la plupart des enfants ne s’alimentaient pas correctement. Je ne te blâme absolument pas car c’est un domaine où l’information est très floue.

 

Cette prise de concience s’est faite il y a à peine un an alors que j’entrainais mon cousin (8 ans) à faire de la capoeira. Son père me l’avait confié pendant un peu plus de 10 jours et j’ai pu faire cette découverte tout à fait stupéfiante. En seulement une semaine, en lui enlevant les produits suivants:

-Les aliments contenant du glutamate monosodique (E621 jusqu’à E625)

-Les aliments contenant de l’aspartame (E950)

-Les aliments contenant du gluten

 

J’ai pu constaté une nette amélioration de son comportement. Il était beaucoup plus concentré, plus à l’écoute et plus en forme! Oui, oui en seulement une semaine et pourtant ce n’est pas un enfant de coeur crois moi.

 

Mais à propos?? Comment reconnaître les aliments que je viens de citer? Pas de panique rien de plus simple! il suffit de regarder la composition de l’aliment que ton enfant va manger avant l’entraînement!! Mais encore me diras tu??

 

Ok laisse moi t’aider un petit peu plus, les aliments pouvant contenir du glutamate sont généralement les chips, les pâtes a tartiner, les bonbons.

 

L’aspartame se retrouve généralement dans les sodas, les produits « light », 0%.

 

Le gluten est présent naturellement dans les céréales (blé, orge, seigle…). Donc tous les produits à base de céréales comme les patisseries,viennoiseries en contiennent naturellement.

 

A toi de jouer maintenant, fais le test sur tes enfants où passent le message aux parents de tes élèves et invitent leur relever le défi.

Bienvenue

Vou vadiar.A prononcer de cette façon s’il te plaît [vô vadiar].  Il est probable que tu lises ces deux mots pour la première ou même que tu les aies répétés sans y prêter beaucoup d’attention. Va-di-ar. Laisse moi t’éclairer un peu sur ce mot là veux tu?

Le verbe vadiar signifie flâner, vagabonder, mener une vie oisive. En ayant lu cette première définition, tu pourras entendre cette petite voix qui te dit « Donc si je comprends bien ce blog sera consacré à comment mener une vie de vagabond, et errer sans but !! »

Je te rassure, ce blog n’est pas fait pour ça!! Et bien au contraire, même s’il est vrai que dans la vie de tous les jours, ce mot est connoté négativement, en réalité dans l’univers de la capoeira, le mot est laché ;), il prend une dimension tout à fait différente.

La « vadiaçao » est ce que recherche tout capoeiriste: jouer la capoeira et s’évader le temps d’un instant, oubliant ainsi tout ce qui peut exister à l’extérieur de la roda. La seule chose qui compte est de se laisser bercer par la « bateria » et le chant tout en communicant avec son partenaire de jeu.

Vadiar c’est en quelque sorte voyager à travers le temps et l‘espace. A l’image d’une roda, ce blog sera ton espace où tu pourras « vadiar » autant que tu le souhaites pour  t’améliorer, m’améliorer et qu’ensemble nous bâtissons un savoir autour de la capoeira