Les 7 toques joués par le maître Pastinha

 

Le maître Pastinha n’a pas créé la capoeira angola mais il fut le premier à la structurer lorsqu’elle commença à tomber dans l’oubli. Dans la capoeira régionale, le maître Bimba utilisait un seul berimbau.

Dans la capoeira angola, nous nous retrouvons avec trois berimbaus : le gunga, le médio et le viola. Le gunga est le berimbau le plus grave et commande la ronde. Le médio joue en contretemps par rapport au gunga autrement dit, le son du médio est articulé sur le temps faible du berimbau gunga. La viola, quant à elle, effectue des variations sur la base du gunga.

Répartis ainsi, les berimbaus parviennent à communiquer entre eux et confèrent à la ronde de capoeira une ambiance et un climat tout autre.

Cette liste de toque a été effectué par l’ethnographe Waldeloir Rego, un contemporain de Vicente Ferreira Pastinha.

Angola

  Toque caractéristique de la capoeira angola. Il est joué lentement. C’est uniquement sur ce toque que l’on peut chanter des ladainhas. Le jeu devient plus malicieux, théâtral et proche du sol.

São Bento pequeno

Le toque Sao Bento Pequeno est plus cadencé que celui d’Angola. Il convient pour un jeu plus agile, souple, sans toutefois perdre en malice et en mandinga.

São bento grande

Sao bento grande est le toque le plus rapide de la capoeira angola. Il est joué en accéléré et oblige les capoeiristes à jouer davantage debout. Le jeu est vif, solto, parfois dangereux et parsemé de mouvements acrobatiques.

Santa Maria

Je n’ai malheureusement pas trouvé d’informations pertinentes et sûres sur la signification de ce toque et le jeu auquel il lui est associé. En revanche, nous pouvons relever la connotation religieuse, Maria ici fait référence à la vierge Marie dans la Bible.

Cavalaria

  Le toque Cavalaria est un des toques les plus anciens de la capoeira, les capoeiristes l’utilisaient avant l’existence de Bimba et Pastinha. Lorsque les rassemblements de capoeiristes étaient pratiqués, un capoeiriste était placé dans un coin pour avertir les autres d’un danger imminent. Ce toque porte le nom de Cavalaria car il évoque le bruit des sabots des chevaux montés par les policiers de l’Esquadrão de Polícia Montada

Amazonas

De même que pour le toque de Santa Maria, je ne trouve aucune information tangible sur la signification de ce toque.

Iuna

  Le toque de íuna est un hommage au chant de l’oiseau porteur du même nom. Iuna est la contraction de inhuma ou anhuma qui en langue tupi signifie l’oiseau noir. Un mythe a été créé autour de cet oiseau. Il est difficile à traquer, dur à attraper et son chant averti les autres animaux de la présence de chasseurs.

Systématiquement associé à la capoeira régionale, le toque de íuna est avant tout un toque de la capoeira dans sa globalité et par extension de la musique brésilienne. Tout violeiro qui se respecte devait connaître ce toque.

Lexique

Solto : ample, relâché

Violeiro : joueur de guitare, NB : Bimba et Pastinha ont tous deux appris à jouer de la guitare dans leur jeunesse.

Bibliographie

Waldeloir Rego, Capoeira Angola Ensaio sócio-etnográfico

Iuna Capoeira wear, O pássaro épico: A Iuna é mandigueira

2 réflexions au sujet de « Les 7 toques joués par le maître Pastinha »

Laisse ton commentaire avant de partir